7 astuces pour réussir sa campagne d’emailing

L’emailing est un atout puissant du marketing digital. C’est l’un des meilleurs moyens pour atteindre et entretenir votre relation avec votre clientèle. 

Cependant, réussir sa campagne d’emailing n’est pas toujours facile.

7 astuces pour réussir sa campagne d’emailing

Tout d’abord, l’emailing, c’est quoi ?

L’emailing, ou email marketing, décrit toutes les communications envoyées par une entreprise ayant comme support le courrier électronique (email) à un auditoire donné (généralement des prospects ou clients). 

Il existe 4 types d’emailing en B2B. 

Les newsletters

Les newsletters ont pour vocation de garder le contact régulier avec les prospects et clients principalement. Elles contiennent bien souvent les derniers articles de blog et sont un pilier d’une bonne stratégie de content marketing.

Les emailings commerciaux

Les emailings commerciaux ont pour objectif d’inciter un prospect à acheter. Couplés à une stratégie d’inbound marketing, il sera très facile de gérer les consentements avec l’introduction du RGPD.

L’emailing transactionnel

L’emailing transactionnel désigne tous les emails automatisés avec des sites ecommerce qui sont envoyés à une personne unique, contrairement aux emailings traditionnels qui sont envoyés en masse. Ils sont utilisés en B2B par les applications SaaS notamment.

L’emailing automatisé

Il s’agit de campagnes d’emailings programmés pour être envoyées « en masse », mais qui ressemblent à de l’email individualisé. Il se base sur les données comportementales et les actions en ligne pour personnaliser l’emailing et l’envoyer au bon moment.

Dans tous les cas, l’emailing est un média peu coûteux et interactif. Vous avez la possibilité de personnaliser vos emailings selon votre cible de façon très aisée.

 

Découvrez 7 astuces pour réussir sa campagne d’emailing 

Après avoir vu les différents types d’emailing que l’on peut trouver dans une entreprise, voyons quelques astuces pour optimiser vos envois. 

1/  Constituez une base de données emailing de qualité

Une campagne e-mailing a plus de chances de faire mouche si elle est adressée aux bonnes personnes. 

Une base de données emailing de qualité comporte des adresses emails correctes de personnes ou d’entreprises qui ont donné leur accord pour recevoir vos emails marketing.

Avant de pouvoir ajouter un contact dans votre base de données, il est impératif de demander au préalable son consentement. Pour cela, utilisez l’opt-in (ou double opt-in), principe par lequel votre contact accepte explicitement de recevoir vos campagnes emailings et newsletters.

 Avoir des listes de diffusion de qualité vous assure un taux d’ouverture optimal.

Si vous envoyez votre campagne emailing à des destinataires qui ne se sont pas inscrits au préalable pour recevoir vos actualités ou votre newsletter, votre campagne n’atteindra pas les résultats escomptés, car vous serez considéré comme un spammeur et arriverez directement dans leurs courriers indésirables.

Optimiser une campagne emailing, c’est d’abord vous assurer qu’elle est adressée aux bonnes personnes. Mais surtout, vous vous assurez d’être conforme RGPD en récoltant et automatisant la gestion des consentements.

2/ Suscitez l’intérêt même avant l’ouverture du mail

Afin d’optimiser le taux d’ouverture de votre campagne emailing, il faut s’identifier clairement. Vos destinataires prendront moins d’une seconde pour savoir s’ils veulent ou non ouvrir vos emailing et s’ils ne vous reconnaissent pas, vous ne pouvez pas compter sur eux.  

Pour la même raison l’objet de l’emailing doit ainsi être percutant. Après vous avoir identifié, le client voudra découvrir, en quelques mots, ce que vous lui proposez et si ça vaut la peine d’ouvrir et de lire l’emailing. 

Pour optimiser l’objet de votre email, pas de formule magique mais quelques ressorts que vous pouvez mobiliser à profit et adopter :

  • Une promesse forte : votre objet présente votre message comme le remède à une souffrance.
  • Une question rhétorique : votre objet pose une question à laquelle votre destinataire est obligé de répondre « oui ». 
  • Des « mots magiques » : votre objet contient des mots qui suscitent des émotions fortes. À ne pas confondre avec les mots interdits type argent ou love qui ne passeront pas le filtre anti-spam d’une boîte mail. 

Le pré-header est également un élément clé pour déclencher l’ouverture du mail. 

Il s’agit d’un texte court qui apparaît juste après l’objet de votre email dans la boîte de réception de votre destinataire. Il faut le voir comme un teaser dont l’objectif est de donner envie à vos destinataires d’ouvrir l’emailing reçu. Alors, essayez de susciter leur intérêt et leur curiosité.

Comme il n’a pas pour rôle de se substituer à l’objet, il faut écrire quelque chose de différent.

3/ Personnalisez vos envois 

La personnalisation des messages est devenue un enjeu majeur pour tous les responsables marketing. En effet, elle répond aux attentes des consommateurs de ne plus être traités de façon standardisée mais d’obtenir des réponses pertinentes aux questions qu’ils se posent vraiment.

Rien de pire que l’emailing de masse bombardé à toute votre liste d’envoi qui vous fera passer pour un spammeur. Non seulement le mail doit être personnalisé avec le prénom du destinataire, mais, le contenu doit aussi revenir sur des éléments d’historicité et justifier l’envoi du message.

L’intégration des recommandations personnalisées Nuukik dans une stratégie emailing permet de personnaliser la communication avec  chaque client : vous augmentez vos ventes, vous augmentez le trafic sur votre site eCommerce et  en magasin et vous augmentez le taux de réachat.

4/ AIDA pour structurer vos emailing ! 

Optimiser vos campagnes emailing, c’est inciter les destinataires à passer à l’action. Avant d’y arriver, il faut passer par différentes étapes : l’attention, l’intérêt, le désir. 

AIDA

L’attention 

C’est votre texte d’introduction qui va permettre d’attirer l’attention de vos cibles. Celui-ci doit être accrocheur. Pour cela, faites simple, court et efficace. Misez sur l’originalité pour intriguer. L’accroche peut par exemple contenir une promesse.

L’intérêt et le désir

Vous pouvez inclure des éléments de réassurance dans votre emailing afin de rassurer votre interlocuteur et augmenter son intérêt pour votre entreprise. Réduisez l’anxiété de vos destinataires en mettant en avant des témoignages ou des messages rassurants afin d’éviter de voir votre taux de rebond bondir.

Pour susciter le désir, vous allez parler des bénéfices et avantages de vos produits ou de votre offre. En fait, vous apporterez des preuves et une réponse à la promesse que vous avez faites au départ.

L’action

Enfin, pour pousser à l’action, rien ne vaut un call-to-action percutant. Qu’il s’agisse d’un bouton ou d’un texte incitatif amenant à cliquer sur un lien, il faut choisir une formule « copywritée » pour donner envie de cliquer dessus.

Privilégiez les verbes d’action, qui incitent justement à passer à l’action : « je découvre », « je teste », « je goûte », « je m’inscris ».

Il faut également placer ce bouton à un endroit stratégique, et qu’il soit suffisamment visible (le bouton en lui-même, mais aussi le texte inscrit dessus).

Un emailing doit comporter un seul bouton d’appel à l’action afin qu’il soit redirigé sur une landing page spécifique. Il ne faut pas s’éparpiller ! 

5/ Soignez vos design 

Optimiser une campagne emailing, c’est aussi trouver la formule idéale entre le fond et la forme. Avant même de s’intéresser au contenu de votre email et d’en entamer la lecture, la première impression que votre destinataire aura de votre message est visuelle. C’est pourquoi il est important de bien choisir le gabarit (ou template) de votre message. 

Évitez de surcharger votre emailing : en respectant un bon ratio entre textes et visuels – à savoir 60% de texte et 40% d’images – vos emailings passeront sans problème les filtres anti-spam.

6/ Optimisez la landing page 

La campagne emailing ne se limite pas au message que vous envoyez. Après le call-to-action, la landing page fait aussi partie de votre campagne et elle est un élément-clé pour la conversion.

Optimiser une campagne emailing, c’est donc aussi optimiser la landing page dédiée afin qu’elle soit intuitive. Cela commence par s’assurer qu’elle a bien un responsive design, c’est-à-dire que le web design de votre page est bien compatible sur mobile. 

Peaufinez aussi votre charte graphique et identité visuelle afin qu’il y ait une cohérence entre l’emailing et le votre site. 

7/ Mesurez les résultats de votre campagne emailing 

Une fois votre campagne emailing envoyée, il faut prendre le temps d’analyser les résultats et d’en déduire les pistes d’amélioration pour les prochaines. Les indicateurs à prendre en compte sont le taux de rebond, le taux d’ouverture, le taux de clic et le taux de désinscription. 

Taux de rebond

Le taux de rebond correspond au nombre d’emails qui n’ont pas pu être délivrés à leurs destinataires, par rapport au nombre d’emails envoyés. Cela peut être parce que l’adresse n’existe pas ou parce que l’adresse est temporairement indisponible, comme en cas de messagerie pleine. Cet indicateur est important à suivre car il vous permet de surveiller la santé de votre base d’email. Un taux de rebond trop élevé peut nuire ainsi à votre délivrabilité.

Taux d’ouverture

Le taux d’ouverture désigne le nombre d’emails ouverts par vos destinataires par rapport au nombre d’emails envoyés. C’est un bon indicateur pour suivre la performance de votre objet, pré-header et nom d’expéditeur.

Taux de clic

Le taux de clic désigne le nombre d’emails dont au moins un lien a été cliqué par vos destinataires par rapport au nombre de mails envoyés. Cet indicateur permet de savoir si votre contenu a été suffisamment bien rédigé et présenté pour inciter vos destinataires à passer à l’action ou à chercher plus d’informations. Pour l’améliorer, il faut donc penser à travailler sur votre rédaction, votre design et la visibilité de vos call-to-actions.

Taux de désinscription

Le taux de désinscription désigne le nombre de personnes désinscrites de vos emails par rapport au nombre de destinataires. Ce chiffre, s’il est trop élevé, est révélateur d’une qualité des messages à relever, ou d’une fréquence d’envoi trop élevée pour votre cible.

Réussir sa campagne d’emailing, c’est possible grâce à toutes ses astuces ! Pour résumer, constituez une base de données emailing de qualité, suscitez l’intérêt même avant l’ouverture du mail, personnalisez vos envois, structurez vos emailing, soignez vos design, optimisez la landing page et mesurez vos résultats. 

N’hésitez pas à nous contacter pour une démonstration Nuukik concernant vos campagnes d’emailing. 

Source : https://www.technique-de-vente.com/campagne-emailing-7-techniques-marketing/

https://marketing-bienveillant.com/optimiser-campagne-emailing/

Vous souhaitez en savoir plus sur notre société et nos services, nous sommes à votre disposition par email, téléphone et chat.

Back to top