En quoi l’intelligence artificielle révolutionne-t-elle le commerce et l’e-commerce ?

 

Fidéliser les clients, leur proposer des produits en fonction de leurs goûts, conquérir une nouvelle clientèle, l’intelligence artificielle permet  …

L’intelligence artificielle permet de créer de nouvelles relations entre commerçants et consommateurs

Dans le commerce, secteur particulièrement concurrentiel, l’Intelligence artificielle est devenue une alliée précieuse.
Prédire, du latin praevidere, signifie « juger par avance qu’une chose doit arriver ». Aujourd’hui, le marketing prédictif promet de pouvoir anticiper les désirs des consommateurs, grâce à l’intelligence artificielle. C’est d’ailleurs sur ce marketing prédictif que misent les principaux pure-players. Amazon et Netflix en sont les premiers adeptes.

Comment en arrive-t-on là ? En croisant, entre-autres, les « Datas ».
Notamment les données d’achats, les produits visités, le temps passé à regarder une page en particulier, le taux de retour, etc. Le tout mixé par ce qu’on appelle du « machine learning ». Cette branche de l’intelligence artificielle permet à la machine d’apprendre par analogie des milliers de situations similaires.

La Redoute et H&M ont par exemple sorti la possibilité, à partir de l’application, de prendre un cliché d’un vêtement ou d’un accessoire dans une vitrine ou sur une autre personne pour trouver instantanément sur leur site les produits similaires parmi les quelque 500 000 références disponibles. 

L’objectif est toujours le même : améliorer la fameuse expérience-client en personnalisant au maximum l’offre tout en lui facilitant l’achat.

Si développer ce genre d’expertise en interne nécessite des compétences extrêmement pointues, de plus en plus de start-up se lancent sur le créneau du marketing prédictif. D’où le fleurissement des conseillers virtuels en ligne, ces ‘chatbots’ qui aiguillent, orientent, répondent aux clients pour cerner leurs attentes. 

A Lille, Nuukik explore l’intelligence artificielle au service du retail, que ce soit en matière d’e-commerce, d’emailing, de print personnalisé (catalogues, cartes, dépliants) et même d’accueil en magasin à travers un robot. 

Les objectifs : valoriser les données des commerçants, automatiser les process de merchandising, augmenter les ventes et la fidélité. En moyenne, 16% des ventes sont issues des recommandations !

La dernière innovation en date, c’est ce robot, surnommé Jardus.
En collaboration avec Phoceis d’Ineat, une agence-conseil en commerce connecté. Il utilise non seulement une technique de reconnaissance des individus mais également de reconnaissance vocale couplée à de l’intelligence artificielle pour répondre aux questions techniques, sur les caractéristiques de différents produits.

Nuukik-Phoceis Jardus

Pour arriver à ce résultat, Nuukik a développé un « moteur de recommandations personnalisées ». Il s’agit de puissants algorithmes d’intelligence artificielle, pilotables en fonction de la stratégie commerciale du commerçant. Les algorithmes ont été développés en collaboration avec des mathématiciens de renommée mondiale de l’INRIA.

« Le robot sait également quand passer la main à l’humain en orientant vers un vendeur, car notre technologie n’est pas là pour se substituer au savoir-faire et au savoir-être du commerçant« , explique Mathieu Thiriez et Florent Empis, les deux fondateurs de la start-up.

L’an dernier, les fondateurs ont imaginé lors du NewShopping Experience du Picom avec Naos Publishing un catalogue papier 100% personnalisé. Cette offre de marketing direct personnalisée avait gagné 5 awards, en France, mais également en Angleterre.

Source : CCI HAUT-DE-FRANCE

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Back to top